Actualité

Fred Gioria et son nouveau rôle de « Talent Manager »

Club

27 juin 2020

Fred Gioria et son nouveau rôle de « Talent Manager »

Frédéric Gioria a détaillé dans un entretien à Nice-Matin son nouveau rôle de « Talent Manager », évoqué par Julien Fournier sur OGCNICE.COM la semaine dernière. Extraits.

Adjoint à l’OGC Nice depuis 2012, Fred Gioria a également la mission de Talent Manager depuis cette année. Une tâche qui consiste à : « mettre en place un travail individualisé d’accompagnement pour les plus forts potentiels en post-formation, dans l’effectif professionnel comme au centre » comme il l’explique dans un entretien paru dans Nice-Matin vendredi. 

Le nouveau poste s’inscrit dans la continuité du travail de structuration de la formation et de la post-formation engagé depuis plusieurs mois au sein du club azuréen, avec un niveau d’exigence renforcé.  Ou comment le Gym travaille déjà pour demain et après-demain. Gioria abonde : « Julien Fournier a évoqué un besoin de structuration à son retour au club. […] Les gamins ont aujourd’hui envie de réussir à Nice, ils sentent que c’est un club capable de leur offrir un bel avenir. Et plus le travail est individualisé, plus tu vas tirer le meilleur de chacun ». 

Concrètement, « toutes les semaines, chaque joueur du centre de formation a son montage vidéo et un entretien pour le décortiquer ». Cela se matérialise par la mise en place d’un groupe composé de plusieurs éléments : « En concertation avec Patrick Vieira, Manu Pires et Julien Fournier, on fait une sélection en fonction des qualités du joueur, de son potentiel, mais de son attitude aussi. On fait des choix mais le groupe n’est pas fermé pour autant ». Un mode opératoire qui pousse les jeunes : « Manu Pires a d’abord remarqué que les joueurs avaient envie d’intégrer ce groupe, que c’était une source de motivation supplémentaire ».

Un travail qui est également orienté vers les jeunes éléments du groupe professionnel : « Daniliuc, Pelmard, Thuram, Boudaoui, Trouillet, Guessand et Brazao sont concernés. Patrick peut parfois me demander de les prendre à part pendant un entraînement collectif, ou je peux les faire revenir pour une séance supplémentaire » explique Fred Gioria qui suit personnellement les joueurs : « Je tiens une fiche individuelle pour chacun, avec les paramètres physiques, techniques, mentaux, alimentaires, médicaux… […] Je vais aussi les suivre lorsqu’ils iront jouer en équipe nationale. Ils savent que le suivi ne s’arrête pas à la porte du club ».

Une nouvelle approche individualisée qui présente déjà des résultats : « Les progrès, on les constate beaucoup en images. Je pense à Boudaoui, c’est un petit qui n’avait jamais fait de vidéos. Il boit les paroles quand tu décortiques un montage avec lui. Pareil pour Thuram, je vois les progrès qu’il a faits dans le positionnement de son corps à la réception du ballon grâce au travail vidéo ».
 

J. Fournier : « La personne idéale »

Également interrogé dans les colonnes de Nice-Matin sur ce nouveau poste de Talent Manager, Julien Fournier estime qu’il est « essentiel dans un groupe avec beaucoup de jeunes joueurs, qui sont parfois en manque de temps de jeu » et voit en Fred Gioria « la personne idéale » pour l’occuper. Le directeur du football de l’OGC Nice insiste également sur l’importance de voir l’adjoint de Patrick Vieira conserver son poste auprès du champion du monde 98 : « Quand un jeune est coaché par l’adjoint de l’équipe première, ou qu’il est supervisé par cette personne pendant son prêt dans un autre club, c’est un signe que le coach de l’équipe pro a un œil attentif sur lui. Si Fred ne faisait plus partie du staff pro, ça n’aurait pas la même valeur ».


L’entretien complet :

Retrouvez l’intégralité de l’entretien de Frédéric Gioria dans l’édition du vendredi 26 juin de Nice-Matin, toujours accessible en ligne aux abonnés du journal.