Actualité

Mèfi Club on tour : direction Toulouse !

Supporters

13 février 2020

Mèfi Club on tour : direction Toulouse !

Week-end de première pour le Mèfi Club ! Ce samedi, 50 jeunes supporters parcourront plus de 1000 kilomètres, aller-retour, pour soutenir le Gym à Toulouse et hurler leur passion. Déjà. Entre potes, encadrés mais (presque) comme des grands. Parmi eux se trouve Lucas Renia. Lucas, 9 ans - « même si je fais plus » - et impatient.

Chaque histoire collective possède son point de départ. Celle de samedi en est gorgée. Avant de prendre la route, il y aurait 50 visages à immortaliser, 50 parcours à découvrir et une passion à raconter : le Gym. Mais au moment de parler du collectif, l’évidence nous a rattrapés. L’évidence se nomme Lucas. Pantalon noir frappé de la date 1985, requins aux pieds, veste bleu nuit, sacoche en bandoulière, "dégaine" travaillée, le pichoun s’est pointé au centre d’entraînement pour lancer le dep’.

Pourquoi l’avoir choisi lui plutôt qu’un autre ? Parce que depuis le début de saison, le Kop du Mèfi Club s'est installé à l’Allianz Riviera. Il en est l’un des grands animateurs. Parfois torse nu – ce qui lui a valu les réprimandes de sa maman -, il a acheté un tambour, donne le rythme, lance des chants et parle un peu du pays aux adversaires des Aiglons, à cheval sur la rambarde jouxtant le terrain. 

« C’est ça qui me plaît... », argue le petit bonhomme qui habite à Roquefort-les-Pins et étudie en CM1. « C’est mon tonton qui m’a fait découvrir le stade, en Sud. Mon premier souvenir, c’est le match contre Bastia... ».
 

« Pour Toulouse, je vais essayer de préparer quelque chose... »


Depuis, le petit attaquant de pointe des U10 de Villeneuve-Loubet n’a jamais lâché le Gym. A appris à
 « ne pas aimer Marseille, Paris et Saint-Etienne » et à se rendre à l’Allianz « pour supporter l’équipe de la première à la dernière minute ». Un stade où, il y a un an, il a découvert "la vie de groupe" lors de Nice - Guingamp. « Avant ce match, je ne connaissais pas le Mèfi Club. J’ai de suite aimé et voulu m’y inscrire »

Lancé en 2018, le club réservé aux moins de 12 ans permet à ses jeunes membres de profiter d’évènements spécifiques tout au long de la saison. Au cours de l’un d’entre eux, petit Renia a rencontré les joueurs. Depuis, il kiffe Dante – dont les fils « jouent aussi à Villeneuve » -, Dolberg, mais revient toujours et très rapidement à ce qui lui plaît le plus : « L’atmosphère des tribunes ». Auteur de la banderole « Ultras Mèfi », qu’il accroche au stade avec ses sœurs, Lucas rêve désormais d’un perchoir dans la tribune Garibaldi pour déclencher de haut « Un jour pas comme les autres », comme ses aînés...

Le regard sérieux, il n’attend qu’une chose, à court terme : se réveiller samedi, au petit matin, pour retrouver les copains et gagner la Ville Rose: « Je vais essayer de préparer quelque chose, un drapeau ou une banderole… C’est la première fois que je vais soutenir l’équipe à l’extérieur. J’ai hâte et j’espère qu’on va gagner ! »

Le clin d’oeil de Patrick Vieira

De passage en conférence de presse avant le déplacement à Toulouse, Patrick Vieira n’a pas manqué de rendre hommage aux jeunes membres du Mèfi Club qui pousseront le Gym en Haute-Garonne :

« Ce sont les amoureux du club. Je crois que c’est la première fois que ça se fait en France. Savoir que ces jeunes supporters vont faire le déplacement en bus pour venir nous soutenir jusqu’à Toulouse, c’est vraiment un plus pour nous. »

C.D.
Photos : F.H.