Actualité

Un bon point pour le Gym

Rennes 0-0 Nice

14 avril 2019

Un bon point pour le Gym

Pas de vainqueur entre Nice et Rennes. Ce dimanche, les Azuréens ont ramené un bon point de Bretagne à l'occasion de la 32e journée, en ayant  notamment fait preuve d'une grande solidité défensive (0-0). 

La physionomie

Il était écrit que pour obtenir un bon résultat à Rennes, il faudrait défendre à la perfection et profiter de belles opportunités. Le Gym parvint à réaliser le premier objectif, pas le second, mais continue tout de même à avancer dans ce sprint final.

Pour décrocher cette unité, le groupe fit preuve de rigueur, de sérieux et de hargne. Il put également compter sur un brin de réussite, le SRFC ayant touché à 3 reprises les montants durant les 90 minutes. Mais la réussite se provoque et la 3e défense de France s'est mise dans les meilleures dispositions pour la provoquer.

Durant la première demi-heure, le Gym dut particulièrement faire le dos rond, en verrouillant à double tour l’axe du jeu et en multipliant les prises à plusieurs sur Hatem Ben Arfa. Agressifs – à l’image de Dante, Danilo et Sarr -, solidaires, les Niçois parvinrent à cadrer « HBA », même si ce dernier faillit changer la phase du match d’entrée, sur un coup franc quasi-parfait, qui acheva sa course en fracassant le poteau de Benitez (12’). Dans la foulée, le meneur servit Niang, dont l'essai fut ralenti par Dante et boxé par Benitez. Hormis lors de cette minute compliquée, la domination bretonne fut, lors des 45 premières minutes, une domination territoriale, éclairée par des courses en profondeurs de Niang, des orientations de Ben Arfa et quelques coups de pied arrêtés. L'entrée de Sarr en seconde période et le repositionnement de Hunou en pointe allaient lui offrir un nouveau visage après le repos, sans pour autant changer la face des débats.


Les hommes de la Côte desserrèrent progressivement l’étreinte. Ils gagnèrent quelques mètres, posèrent le pied sur le ballon, mirent de la vitesse devant et obtinrent quelques belles situations.


En première mi-temps, la frappe de Srarfi, consécutive à une récupération haute, s’envola au-dessus (27’), comme le 2e coup franc de Danilo (47’), intervenu juste après un 1er essai du Brésilien qui trouva les gants de Koubek (40’).

Physiquement, Rennes commença à décliner à l'heure de jeu et laissa des espaces aux Aiglons, qui eurent des coups à jouer. Mais Rennes sut tout de même faire planer un danger constant sur la cage de Benitez. Chacun eut sa chance lors des 20 dernières minutes mais personne ne la saisit.

A la chaîne : Benitez capta un tir de Traoré (69'), dévia une demi-volée de Sarr (71'), puis observa une tête d'Hunou sur sa barre et une frappe de ce même attaquant sur le poteau.

De l'autre côté, Ganago effaça Traoré mais son centre ne trouva pas preneur (77') ; Lees-Melou ne parvint pas à cadrer son plat du pied suite à un service en retrait parfait de Saint-Maximin (84') ; Ganago enrhuma encore Traoré, tira fort au 1er poteau, mais Koubek ferma son angle (87') ; et enfin Atal piqua de la droite vers l'axe et s'essaya du gauche, à côté (88').

Finalement, les 22 acteurs se quittèrent dos à dos, sur un bon 0-0.

Les choix de Patrick Vieira 

Excepté Wylan Cyprien, touché aux adducteurs et remplacé par Rémi Walter – comme ce fut déjà le cas à la mi-temps, la semaine passée – Patrick Vieira décida de renouveler sa confiance au 11 ayant attaqué le match contre Montpellier.

Devant Benitez, une défense à 4, Burner, Hérelle, Dante et Sarr démarra les débats.

Au milieu, ce fut Danilo qui occupa le rôle de pointe basse, laissant à Lees-Melou et Walter le poste de relayeur.

Enfin Srarfi et Saint-Maximin encadrèrent Diaby-Fadiga, titulaire pour la 2e fois en L1. Au bout de 10 minutes, les plans durent évoluer, la pointe de 18 ans ayant subi un mauvais coup à la cheville de la part de Da Silva. Diaby-Fadiga laissa donc sa place à Ganago.


Touché en fin de 1ère période, Danilo fut remplacé par Tameze dès le début du second acte.

Enfin Atal succéda à Srarfi dans le dernier quart d'heure, au poste d'ailier droit. 

A noter qu'en fin de partie, Saint-Maximin glissa en pointe et Ganago prit le couloir gauche, où il se montra percutant.

A Rennes, Roazhon Park,
Stade Rennais FC 0-0 OGC Nice (0-0 à la mi-temps)

32e journée de L1 - 14/04/2019

24 000 spectateurs environ

Arbitre : Mikael Lesage

Avertissements : Traoré (43'), Mexer (61') pour Rennes ; Lees-Melou (52') pour Nice

Stade Rennais : Koubek - Traoré, Da Silva (cap), Mexer, Doumbia - Del Castillo, Johansson (Grenier 69'), Bourigeaud (Camavinga 76'), Hunou - Ben Arfa, Niang (Sarr 62').

OGC Nice : Benitez - Burner, Hérelle, Dante (cap), Sarr - Lees-Melou, Danilo (Tameze 46'), Walter - Srarfi (Atal 78'), Diaby-Fadiga (Ganago 13'), Saint-Maximin.