Actualité

Le Gym maîtrise

Nice 2-0 Nîmes

26 janvier 2019

Le Gym maîtrise

Du travail propre et bien fait : grâce à une prestation empreinte de maîtrise, l'OGC Nice est venu à bout de Nîmes à l'occasion de la 22e journée (2-0).

La physionomie

Un but avant la pause, un autre après, un Benitez impérial et beaucoup de sérieux : le Gym a su se rendre les choses faciles en cognant fort aux bons moments. Face à des Nîmois rugueux mais joueurs, les brèches allaient fatalement s'ouvrir : il fallait en profiter, et les Rouge et Noir ne se firent pas prier. Avec patience et confiance, ils éteignirent peu à peu leurs visiteurs, pour valider une victoire qui aurait pu être plus large.

Au coeur de la première période, les deux formations se procurèrent des bonnes occasions, ce qui rendit de suite la rencontre agréable à suivre. Walter Benitez sortit (encore une fois) le grand jeu quand les siens en eurent besoin. L'Argentin détourna d’une superbe horizontale la frappe de Bouanga (17’), puis du bout des gants celle de Bobichon (21’), avant de capter une tête de Bouanga (23’) et de sortir un essai de Bozok (27’). Son alter ego nîmois eut moins de travail avant la pause et beaucoup plus après. Il observa la tête de Ganago (2’) et la frappe de Saint-Maximin (31’) passer à côté, se montra efficace sur un coup franc de Wylan (30’), puis plia sur une frappe magnifique d’Atal, en fin de période (41’), et une autre tout aussi jolie de Saint-Maximin après (54').

Peu avant le break, Benitez boxa à bout portant un tir de Paquiez, consécutif à un corner des Crocos (51’). Peu après, il s'envola une dernière fois, mais le Gym ne trembla plus. Il se procura même une série d'occasions, par l'intermédiaire de Sylvestre, Saint-Maximin et Myziane, mais tomba à chaque fois sur un Bernardoni omniprésent.

Les choix du coach Vieira

Patrick Vieira décida d’attaquer la rencontre dans un « 4-3-3 déséquilibré », avec Malang Sarr à gauche de la défense mais rarement aux avant-postes - Allan Saint-Maximin étant friand de duels et d'espaces ; et Youcef Atal à droite, toujours placé très haut sur les phases offensives. Comme la différence réside souvent dans le déséquilibre, le Gym trouva la clef… grâce à ses ailes. A la droite, puis à la gauche. Le choix du déséquilibre fut donc un choix payant.

Au milieu, le trio Danilo - Tameze - Cyprien imprima le rythme des débats. Avec une mention spéciale pour le Brésilien, qui afficha beaucoup de générosité et de volume. 

Devant, Allan Saint-Maximin fut une nouvelle fois décisif. Eddy Sylvestre - présent sur les deux buts niçois - confirma ses belles promesses, et Ganago incarna parfaitement le point d'ancrage qui aide le collectif à se placer haut. 

Rémi Walter, Myziane et Pierre Lees-Melou entrèrent en piste au coeur du second acte, et se fondirent directement dans le moule.

Les buts

41’ Une action qui part de la gauche et finit à droite. Un mouvement « de basket », autour de la raquette. De la patience avant la morsure. Eddy Sylvestre au relais, Adrien Tameze en point d’accélération ; et dans le rôle du finisseur, comme à l’aller, Youcef Atal.


Parti comme une flèche dans son couloir droit, le latéral algérien profita du caviar du milieu franco-camerounais pour prendre de l’allure, entrer dans la surface, se rapprocher de la cage, et déclencher une frappe croisée surpuissante, sur laquelle Bernardoni ne put rien faire. Quel punch !

54’ Sur une action rapide, Allan Saint-Maximin partit au duel, en puissance, comme il l’aime. Il tomba sur un adversaire, trébucha, puis fut relancé par Eddy Sylvestre, qui sentit le coup avec malice. Le jeune milieu offensif issu du centre de formation, après une touche de balle un peu longue, laissa le cuir à « ASM », qui s’occupa du reste. Lancé de la gauche, ce dernier prit de la vitesse et envoya une frappe sèche, qui alla se loger dans le petit filet du portier gardois.


C.D.

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 2-0 Nîmes Olympique (1-0 à la mi-temps)

22e journée de L1 - 26/01/2019

15 982 spectateurs

Arbitre : Benoît Millot

Buts : Atal (41'), Saint-Maximin (54') pour Nice

Avertissements : Ganago (31') pour Nice ; Alakouch (89') pour Nîmes.

OGC Nice : Benitez - Atal, Hérelle, Dante (cap), Sarr - Danilo, Tameze, Cyprien (Walter 62') - Sylvestre (Myziane 71'), Ganago (Lees-Melou 81'), Saint-Maximin. 

Nîmes Olympique : Bernardoni - Alakouch, Briançon (cap), Landre, Paquiez - Bobichon, Savanier, Valls (Ferri 61') - Bouanga (Thioub 75'), Bozok (Ripart 61'), Alioui.