Actualité

Ça part de là !

Lyon 0-1 Nice

31 août 2018

Ça part de là !

Solidaires, généreux, joueurs et exemplaires : les Aiglons sont allés décrocher leur premier succès de la saison à Lyon (1-0), au terme d'une superbe prestation. Tout part de là !

Défendre, d’abord. Résister, bomber le torse, serrer les lignes. Puis jouer sa chance, à bloc. Aller de l'avant, garder ses arrières, se battre pour l'autre et gagner pour un peuple. Dans la fournaise du Groupama Stadium, le Gym savait à quoi s’attendre. Alors le Gym se prépara, et Patrick Vieira, en alignant une défense à 5, avec Jallet et Boscagli sur les côtés et un axe Hérelle-Dante-Sarr, annonça la couleur d’entrée de jeu.


Aligné dans les buts, Walter Benitez entra dans un match dont il fut le héros avec deux parades dans les 7 premières minutes. Puis l’effet attendu par le coach niçois se fit ressentir. Durant les 45 premières minutes, les Aiglons multiplièrent les prises à deux et les binômes Jallet – Hérelle et Sarr – Boscagli verrouillèrent les couloirs, pendant que les milieux s’assurèrent de mettre beaucoup de densité dans le coeur du jeu. Résultat ? Le Gym souffrit dans la première demi-heure, mais résista, avec générosité et application. Un plat du pied de Tousart tutoya le montant de Benitez (13’), le portier argentin capta une frappe de Memphis (22’), et les Rouge et Noir commencèrent progressivement à desserrer l’étreinte, à jouer, à redoubler les passes courtes, à profiter du pied de Bosca’, de la vitesse d’Allan, du point d’ancrage Mario, de retour dans le 11 de départ après avoir purgé 3 matchs de suspension...

Après avoir souffert, ils sortirent le glaive au point, prêts à piquer. A couper. La volée du buffle italien, claquée en première intention sur un centre de Boscagli (22’), fut un premier avertissement (sans conséquence, car boxée par Lopes et finalement signalée hors-jeu). Le dernier quart d’heure du premier acte s’inscrivit dans la lignée, les coéquipiers de Dante reprenant le cuir et ne tremblant que sur un coup franc obtenu (pour une faute discutable) par Fékir et, finalement, cogné dans le mur par le champion du monde.

Avant de retrouver les vestiaires, donc, le Gym se procura pas mal de coups de pied arrêtés : ce qui ne fit pas planer le danger mais laissa augurer le meilleur. Un essai lointain de Bosca' flirta avec la barre, et la mi-temps fut escortée d’une belle dose d’espoir.
 

Saint-Maximin lancé, Benitez sur un nuage


L'espoir se renforça vite, puis finit par se matérialiser. En deux temps. Sur le premier, dès le retour sur le pré, Super Mario inventa un geste dont il a le secret pour lancer Saint-Maximin vers le but. Le guépard laissa Denayer dans le rétro', sprinta, piqua le cuir... mais trouva la barre de Lopes (48').

Trois minutes plus tard, après une frappe lyonnaise, les Niçois furent finalement récompensés de leurs idées. Sur un corner joué à deux, "ASM" défia et sema deux adversaires, puis frappa fort. Son essai fut dévié par la tête de Marcelo et termina au fond des filets (1-0, 51').

Derrière, l'orage déferla sur la cage niçoise. Le groupe fit front et Benitez haussa nettement le ton. Sur une action confuse, Fékir toucha le poteau avant que Ndombélé ne manque le cadre (57'). Puis le coup franc de Memphis fila dans les airs, la demi-volée de Fékir tomba sur l'ancien de Quilmes, de plus en plus brûlant (72'). Les Gones se procurèrent des nombreuses situations... et Benitez, encore lui, alla enfin gagner le match sur une double parade exceptionnelle : d'abord de la main, sur une tête de Ndombélé, puis du pied, sur une frappe de Fékir (85').

Lyon continua à pousser, comme au début, et le Gym résista, comme au début. 

Au terme d'un match magnifique, les Niçois décrochent leur premier succès de l'exercice

La saison est lancée ! 

C.D.

A Lyon, Groupama Stadium,
O. Lyonnais 0-1 OGC Nice (0-0 à la mi-temps)

4e journée de L1 - 31/08/2018

50 000 spectateurs environ

Arbitre : François Letexier

Buts : Saint-Maximin (51') pour Nice

Avertissements : Tameze (40' - retiré par la commission de discipline), Balotelli (43') pour Nice

Olympique Lyonnais : Lopes - Rafael, Marcelo, Denayer, Mendy - Tousart (Diop 78'), Ndombélé - Traoré (Aouar 83'), Fékir (cap), Terrier (Cornet 69') - Memphis. 

OGC Nice : Benitez - Jallet, Hérelle, Dante (cap), Sarr, Boscagli - Lees-Melou, Tameze, Cyprien - Saint-Maximin (Coly 84'), Balotelli (Myziane 75').