Actualité

Vieira : « Certains projets ne se refusent pas »

Interview

11 juin 2018

Vieira : « Certains projets ne se refusent pas »

Arrivé en fin de matinée à Nice, Patrick Vieira a tenu sa première conférence de presse en tant qu'entraîneur de l'OGC Nice. « Heureux », l'ancien capitaine de l'Equipe de France a expliqué son choix  de rejoindre le projet niçois. Avec humilité et ambition, l'ancien coach de New-York City a également détaillé son style de jeu et sa méthode de travail.

Le départ de Manchester City

« Après 8 ans dans le City group (Manchester City puis New-York City FC, ndlr), c’était difficile de partir, mais il y a des projets qui ne se refusent pas. Ici, tout est réuni pour que je puisse bien travailler. Je sais que j’aurai le soutien des gens du club. Je remercie les personnes de City pour leur compréhension, car ce n’est pas facile de laisser partir un entraîneur en cours de saison ».

Le choix de l'OGC Nice

« Il y a vraiment tout ce qu’il faut pour préparer les joueurs et bien travailler. Nous sommes dans des conditions extraordinaires. Je ne peux pas demander plus. Je suis heureux, comblé. C’est ce que je recherchais. Je vais travailler avec des gens passionnés, qui vont me soutenir dans les bons comme dans les mauvais moments. Il seront derrière moi : ça me donne confiance pour travailler tranquillement et donner le meilleur de moi-même, pour le club ».

La ferveur niçoise

« Il y a de l'excitation. J’ai regardé les derniers matchs du Gym à la maison : la passion et la ferveur sont là. Ce qui me plait, c’est la relation entre les joueurs et les supporters. Malheureusement ça devient de plus en plus rare dans le foot, mais à Nice ça existe encore. Il faut la conserver. C’est important de sentir cette pression positive des supporters, ça va pousser les joueurs à s’améliorer et donner le maximum ».

Le retour en France

« Je suis très content de revenir. J’ai quitté la France à 19-20 ans, mais j’ai toujours suivi l’actualité et l’évolution de la Ligue 1, qui est une compétition de plus en plus difficile. J’ai vraiment hâte de débuter. Retrouver la L1 était un objectif. Toutes les conditions sont réunies ici pour que je puisse faire du bon travail ».

« Aider les joueurs à exprimer leur talent »

 

Son passé de joueur

« Ma carrière de joueur ne compte plus, ça fait partie de mon passé. Bien sûr, je connais les sacrifices qu’il faut consentir pour réussir, et je pourrai guider les jeunes joueurs. Ma carrière, ça va me permettre de gagner 3 mois... Mais l'important, c’est gagner la confiance des joueurs, en leur donnant un schéma de jeu bien précis, et en étant clair dans le message qu'on leur fait passer. J'espère les aider à s'exprimer, car je sais que le talent est là ».

LE PROJET DE JEU

« La barre est assez haute car Nice a très bien joué au ballon ces dernières années. C’est important de garder cette philosophie, en créant un jeu basé vers l’avant, où les joueurs expriment leur talent. Je pourrai mettre en place 2-3 idées, mais ce sera dans la continuité de ce qui a été fait lors des dernières années ».

Le projet jeune

« Aller voir les jeunes jouer, puis les intégrer et leur donner la chance de jouer avec l’équipe première, ça fait partie du projet. C’est l’image du club ».

Son style

« Sur les 3-4 dernières années j’ai appris à me connaître. J’ai ma personnalité. J’ai beaucoup observé et appris des entraîneurs que j’ai eus, mais l’important c’est que je sois moi-même, avec mes défauts et mes qualités  ».

Son staff

« 3 personnes m'accompagnent : un préparateur physique, un entraîneur adjoint, et un coach qui travaillera plus sur le plan individuel avec les joueurs. Mais c’est très important que d’anciens du club fassent partie du staff, et ça va perdurer. Ca va me permettre de gagner quelques mois. Ces personnes incarnent l’esprit, le coeur du club. Je compte sur elles pour me faire partager leur expérience de la Ligue 1 ».