Actualité

L

Rétro

7 décembre 2017

L'an dernier, les belles histoires

En coupe d'Europe, la dernière rencontre de la phase de poules réserve souvent des matchs couperets, lors desquels l'avenir européen d'un club, d'une ville et de ses supporters, se joue sur 90 minutes.

Mais il arrive aussi que les dés aient déjà été jetés avant cette ultime sortie. Ce ce sera le cas ce jeudi à Arnhem, la journée précédente ayant prolongé le bail européen des Aiglons et mis un terme à celui du Vitesse.

Ce le fut également l'an passé, dans d'autres circonstances. Alors derniers du groupe, les Rouge et Noir avaient dit « Aurevoir » à l'Europe devant leur public, face aux Russes de Krasnodar.

3 jours avant le choc au Parc des Princes, Lucien Favre avait aligné une équipe inédite. Benitez porta pour la première fois la tunique niçoise, tandis que les jeunes Perraud, Burner et Mahou disputèrent leurs toutes premières minutes avec les grands. 

Porté par ses Pichouns (panenka de Bosetti, passe décisive de Mahou) et son revenant (Le Marchand, titulaire et buteur après 7 mois d'absence)le Gym avait remporté la première victoire européenne de son histoire à l'Allianz Riviera (2-1). Et apporté un superbe point final à une aventure européenne placée sous le signe de l'apprentissage. 

Revenus plus aguerris, les hommes de Lucien Favre se présentent aujourd'hui dans le costume du qualifié à l'aube de cette ultime journée. Ce qui permet à plusieurs éléments de préparer sereinement le déplacement à Nantes ce dimanche. Et offre à leurs jeunes camarades, la possibilité d'écrire à leur tour de belles histoires...

F.H.